Booking Form

Reservez maintenant!

 

 

 

Promenade en Buggy

Un des « must do» à Jeri est sans aucun doute, les promenades en Buggy à travers le Parc National ou sur le littorale ouest en direction de Camocim.
La pousada Azul vous propose ces promenades avec notre propre buggy et Edilson notre fidèle collaborateur qui vous emmènera non pas sur les « spots de tourisme de masse » comme le font les « buggeiros » du village, mais dans les endroits que nous mêmes fréquentons régulièrement. 


La traversée du Parc National de Jericoacoara vers les Lagon Azul et Paraiso (9:00 – 16:00)

  • Parc National de Jericoacoara
  • Lagoa do paraiso. Lagon du Paradis
  • Lagoa azul. Lagon bleu
  • Lagoa do coraçao. Lagon du cœur  
  • Arvore da preguiça. Arbre de l'oisiveté
  • Pedra Furada. La roche percée, symbole du village

 


Vous quitterez la Pousada dès que vous aurez terminé le petit-déjeuner. Edilson vous emmènera sur les pistes du parc national où vous découvrirez le décor de notre Parc. En effet, celui-ci offre un spectacle hallucinant de dunes de sable gigantesques entourés de lagons d’eau de pluie et d’une végétation luxuriante. Le tout en permanente mutation en fonction de la force du vent et de l’époque de l’année. Edilson, natif de la région vous racontera l’histoire du parc ainsi que tous les mythes et légendes qui perdurent encore aujourd’hui.

Après une bonne heure de route, vous arriverez à proximité de Jijoca. Pour ceux qui le désirent, c’est une bonne opportunité de retirer de l’argent dans un des distributeurs de la petite ville, car vous le savez sans doute il n’existe pas de moyen de retirer de l’argent à Jericoacoara.
Le premier arrêt est la « lagoa do Paraiso ». C’est l’un des plus grands lagons de la région, l’eau y est transparente et en permanence à 27°C. Vous pourrez, si vous le désirez déjeuner les pieds dans l’eau dans l’un des restaurants que nous vous recommanderons ou tout simplement profiter du Farniente dans un hamac judicieusement positionné à moitié dans l’eau.
Vous vous rendrez ensuite par les pistes en terre qui traversent la campagne de notre municipalité vers la « lagoa Azul », qui après la saison des pluies est une extension de la « Lagoa do Paraiso ». Là, vous pourrez prendre une « Jangada »(petit bateau de pêche à fond plat typique de la région) pour rejoindre une presqu’île où vous pourrez savourer une délicieuse Agua de Coco ou une Caïpirinha.
Edilson vous emmènera ensuite en direction de Préa pour rejoindre la « Lagoa do coraçao » et ensuite vous vous arrêterez pour observer « l’arvore da preguiça » qui pousse à l’horizontale  en raison de la force des vents thermiques qui soufflent à plus de 25 nœuds presque 9 mois par an sur le littoral du Ceara.
Le dernier arrêt sera la « pedra furada » . Symbole de notre petit village, elle est semblable à l’aiguille d’Etretat. C’est une formation géologique de roche de couleur rouge accrochée au « Serrote » qui culmine à 90m au dessus du niveau de la mer.  
 Retour ensuite à la pousada.


 

Le Tatajuba, littoral Ouest en direction de Camocim (de 9h30 à 16h30)


  • Mangue Seco - Passeio Ecologico dos Cavalos Marinhos*(Rivière Guriu et les hippocampes)
  • Guriu (Traversée avec le buggy sur le radeau du Bras de mer)
  • Mangue do Guriu(Mangrove de Guriu)
  • Velha Tatajuba(vestige de l’ancien village de Tatajuba)
  • Nova Tatajuba(Nouveau village de Tatajuba)
  • Dunas fixas(Dunes immobiles)
  • Coqueiro solteiro(Cocotier Solitaire)
  • Dune do Funil(Dune entonnoir)
  • Lagoa da Torta(Lagon de la tarte)
  • Ilha do amor*(Île de L’amour)
  • Floresta de Tatajuba*(forêt de Tatajuba)


 


Ici aussi vous quitterez la pousada juste après le petit-déjeuner. Vous longerez le littoral ouest par la plage avant de vous vous arrêter à « Mangue Seco ». Ici, moyennant un petit supplément, vous pourrez faire une balade en barque pour allez découvrir les hippocampes de la rivière « Guriu ». Nous ne le recommandons pas beaucoup, mais cela plaît à certaine personne.
Vous continuerez ensuite votre route par la plage pour atteindre le bras de mer de « Guriu ». C’est ici que vous emprunterez un radeau pousser par la force des bras à l’aide de longs bâtons. 
Vous traverserez ensuite ce qui ressemble à une forêt enchantée d’un conte des frères Grimm. C’est en fait une mangrove située en bord de mer, condamnée par les marées, qui chaque fois plus grandes repoussent des bancs de sable et perturbent son équilibre naturel.
Une dizaine de kilomètre plus loin, sans avoir croisé la moindre construction, vous quitterez le bord de mer pour vous enfoncer dans la campagne de la municipalité de Camocim. Vous verrez les vestiges de l’ancien village de Tatajuba. Ce village a dû être abandonné par ses habitants il y’a une trentaine d’années à la suite du passage d’une immense dune. La dune ayant continué son chemin, on peut y voir maintenant les ruines des maisons abonnées.
Il vous faudra a cet endroit traverser un bras de mer qui, si la marée est grande peut devenir absolument gigantesque et vous faire faire un détour conséquent pour rejoindre le nouveau village de Tatajuba.
Vous atteindrez ensuite de nouveau la plage pour découvrir cette fois une formation géologique tout à fait fascinante puisqu’il s’agît de dunes de sable qui se sont immobilisées pour former un Erg. En effet, la conjugaison des éléments à cet endroit précis fait que le sable s’est pétrifié pour vous offrir une carte postale venu tout droit d’une planète lointaine. 

Vous vous arrêterez ensuite à la « Duna do Funil » qui est la plus haute de la région. Elle vous offrira un panorama unique, et pour ceux qui le désirent, c’est l’endroit idéal pour s’essayer au « sand board ».

Il sera maintenant l’heure d’aller déjeuner, et la « Lagoa da Torta » vous offrira plusieurs possibilités. Tous les restaurants vous proposerons des poissons frais et crustacés cuits au barbecue, mais pour ceux qui désirent quelque chose de plus exclusif, nous vous recommandons vivement de vous rendre au « Carnaubar », c’est un endroit que nous affectionnons particulièrement et la nourriture y est assez incroyable !!

Lagoa da torta est aussi un excellent spot pour la pratique du Kitesurf, donc n’oubliez surtout pas votre matos !!

Après cela, il sera l’heure de rentrer à  Jeri. L’heure de retour peut dépendre de la marée. 

Attention! Si vous allez à Tatajuba un jour de grande marée, il se peut que vous ayez à rentrer plus tôt pour ne pas rester bloqué dans les dunes où dans la mangrove.

En option, il est également possible d’aller encore plus loin, jusqu'au bras de mer de Camocim. Il existe un petit désert de Dunes gigantesque appelé « Ilha do amor ». Ce n’est pas île ! Mais l’histoire dit que les pêcheurs de Camocim dans l’ancien temps y emmenaient leurs conquêtes pour y « admirer les étoiles ». 
De là vous traverserez l’immense forêt de Tatajuba pour vous rendre à la « Lagoa da Torta » et poursuivre l’itinéraire classique.